>> Voir toutes les actualités par thème

MARPA : La MARPA visite l'usine Jousseau

Une jeune fille, Justine Jousseau, a fait récemment un stage à la Maison d’Accueil et de Résidence pour l’Autonomie de la Verchère. Son père, Dominique, a alors proposé la visite de son entreprise aux résidents, entreprise située à quelques mètres de la MARPA seulement. C’est ainsi qu’une douzaine de personnes a découvert avec intérêt cette usine ce vendredi matin. Durant une heure et demie, le groupe a parcouru les différents ateliers répartis sur plus de 6000 m² : usinage, peinture, montage, soudure… L’entreprise fabrique des pièces pour bulldozer, des ratières pour machines textiles, des tapis roulants pour carrières, des marteaux piqueurs, des essieux pour tramway… « Nous ne pensions pas qu’il se faisait tant de choses ici » se sont exclamés les résidents vraiment ravis de cette visite.

MARPA : Les résidents de la MARPA à la patinoire

La patinoire se tient juste à côté de la maison d’Accueil et de Résidence de la Verchère, et comme elle est ouverte toute l’année, les résidents, bien emmitouflés, sont allés voir les patineurs ce jeudi matin. Il y avait de nombreux enfants d’un centre de loisirs, déjà très à l’aise sur la glace. Henri se souvient : « Quand j’étais jeune j’ai patiné sur le canal du Rhin au Rhône ». Marcel ajoute : « Ici, on glissait sur les mares gelées. Parfois il y avait des accidents car la couche de glace n’était pas suffisamment épaisse pour supporter le poids d’un imprudent ».

MARPA : Fête de la musique à la MARPA

Le jeudi 21 juin, jour de la fête de la musique la Maison d’Accueil et de Résidence pour l’Autonomie (MARPA) de la Verchère a accueilli deux musiciennes pour un concert fort apprécié par les résidents. Annick Perrier, flûtiste est professeur au conservatoire de Bourg en Bresse ; elle a obtenu un prix de virtuosité au conservatoire de Genève. Sylvie Frachet est professeur de piano à Bourg. Annick explique : « Nous sommes amies depuis longtemps. Nous avons d’abord formé un duo amical qui est devenu un duo de concert car nous avons la même passion ». Les deux musiciennes ont proposé un programme éclectique où Mozart côtoyait la musique de la Cordillère des Andes, le tango et la bossa, la musique de films. Quelques jeunes Moussaillons du pôle petite enfance ont également assisté, un peu impressionnés,  à ce spectacle.

 



 

du
au